Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Total Ciné
  • Total Ciné
  • : total ciné : un espace de liberté pour les fans de cinéma et les autres. Venez nombreux pour partager ma passion.
  • Contact

Il est l'or, mon seignor

Recherche

A la une


 

 













Capturer-copie-4.JPG

Films Cultes et Héros













 

DowntonAbbey

 

Braking-Bad-promo-saison-4

 

Eastbound-Down1

 

fringe-poster-1

 

images

 

lost1

 

tv_true_blood01.jpg


27 novembre 2006 1 27 /11 /novembre /2006 18:58

Image Hosted by ImageShack.us

Aujourd'hui j'ai vu le nouveau James Bond : "Casino royale". J'avais un peu peur tellement les critiques étaient élogieuses. Dans ces cas-là parfois on tombe de haut. Que nenni. Ce "Casino royale" est superbement bien fait. C'est vraiment un film qui fera date dans la filmographie "bondienne". Depuis plusieurs années, scénaristes et réalisateurs s'étaient un peu égarés dans une surenchère high-tech. La série avec Pierce Brosnan était bonne mais avec "Casino royale" j'ai pris une méchante claque.

Daniel Craig est vraiment LE James Bond qui insuffle une nouvelle vie au personnage. A l'opposé de ses prédécesseurs sur d'eux, le nouveau agent 007 est pétri de contradictions. Sous sa détermination et son caractère pointent indéniablement des qualités "humaines" et quand le masque tombe, le héros en devient touchant.

Les autres acteurs sont trés convainquants. Madds Mikkelsen qui est "le Chiffre" apparaît donc comme le premier ennemi de James Bond, chronologiquement parlant. Un anti-héros est cynique, calculateur et surtout joueur (la partie de poker est grandiose). Enfin Eva Green est une James Bond girl intelligente, sensible et qui a de la répartie. Elle devient l'alter ego de l'agent double 0 qui renoncera (enfin pour un temps) à son activité.

Les scènes d'action sont remarquablement bien filmées par le réalisateur Martin Campbell. Le rythme du film est soutenu. La technologie est au service du film (peu de gadgets mais intellegemment saupoudrés).

Bref j'ai passé un très bon moment pendant un peu plus de deux heures et dix minutes. Je pense que la saga James Bond est repartie sur d'excellentes bases. Aux équipes qui travaillent actuellement sur le prochain film (le 22ème dont la sortie est prévue pour 2008) à confirmer l'énorme potentiel qu'a retrouvé le plus célèbre agent du MI-6 britannique.
Repost 0
Published by Samom - dans à l'affiche
commenter cet article
27 novembre 2006 1 27 /11 /novembre /2006 01:05
Salut,

ceci est mon blog personnel. Mais peut être que nous partageons une passion commune à propos d'un film, d'un réalisateur ou d'un genre cinématographique en particulier. Et vous aimeriez que j'en parle, vous qui êtes trop occupés par votre blog. Si vous avez une ou deux suggestions, n'hésitez pas (dans la limite de mon temps libre).

Ps : rassurez vous, je ne suis pas à court d'idées d'articles ou de projets divers pour nourrir ce blog et en plus : demain je vais au cinéma...

A vos plumes (enfin à vos claviers).

Repost 0
26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 15:30
En 1986 j'ai découvert à la télévision française le dessin animé "the transformers"  qui racontait les formidables aventures de robots pouvant se transformer en toutes sortes de véhicules. Cette série m'a captivé pendant de longs mois. J'ai revu certains épisodes il y a peu, la magie opérait toujours. En espérant que le film soit à la hauteur, découvrez ce trailer



 
Repost 0
Published by Samom - dans Bandes annonces
commenter cet article
25 novembre 2006 6 25 /11 /novembre /2006 20:47

Au XXI ème siècle au Royaume-Uni, après une guerre, subsiste un régime politique sans concession, une société sous le joug d'un parti politique unique. Les gens sont constament surveillés, fichés. Les opposants sont brimés et déportés. Seuls se dressent une jeune femme, (Nathalie Portman) entraînée dans cette aventure par hasard, et un justicier masqué (Hugo Weaving)  qui joue les redresseurs de torts. Ce personnage, défenseur des lambeaux du patrimoine culturel universel, catalyse toutes les énergies positives et se bat contre la barbarie à l'état pur et le totalitarisme sous toutes ses formes. C'est un pamphlet contre tous les régimes fascites passés, présents ou futurs.


Ce film est l'adaptation magistrale d'une bande dessinée parue en 1989-1990 :











Le film est fidèle à la bande dessinée. Les décors sont somptueux. Il y a de l'action, le rythme est élevé. Mais l'oeuvre dans son ensemble est aussi une reflexion philosophique sur le devenir de toute société qui ne défendrait pas les valeurs démocratiques. Il fustige les dérives de la personnalisation du pouvoir, de la confiscation des libertés. Sous son masque de vengeur, le héros du film incarne aussi le bouffon qui se révolte contre son Roi.

Avec toute mon énergie je vous conseille de voir se film.

Repost 0
Published by Samom - dans DVD-Blu-Ray
commenter cet article
24 novembre 2006 5 24 /11 /novembre /2006 23:43

"Rocky Balboa".

Je n'ai pas honte de le dire je suis un fan de la série des "Rocky" depuis les années 1985-1986. Je ne compte plus les fois où j'ai fait du sport en écoutant les différentes bandes originales sur mon walk man. Même si Sylvester Stallone n'est plus sur le devant de l'affiche, il reste un acteur que j'apprécie. Pas de besoin de chercher midi à quatorze heures dans ses films, on sait pourquoi on paye sa place de cinéma. Pas de philosophie, mais de l'action. Parfois ce genre de films fait du bien. On oublie ses soucis et on prend du plaisir. C'est tout ce qui compte.

Ps : pour plus d'infos. Visitez le site "stallonemania" (dans mes liens). Site trés complet sur "Sly"

 
Repost 0
Published by Samom - dans Bandes annonces
commenter cet article
24 novembre 2006 5 24 /11 /novembre /2006 21:10

Sur France 4 (TNT, cable et satéllite) dimanche 26 novembre à 20h40, un de mes films préférés:

"La guerre du feu" de Jean-Jacques Annaud. J'ai découvert ce film il y a une vingtaine d'années lors d'une sortie scolaire avec ma classe et dès cet instant là j'ai pris un coup de poing à l'estomac. Bien sûr que cette oeuvre est une fiction mais ma première impression fut : quel beau témoignage, tel un reportage,  sur la vie des hommes (au sens générique du terme) il y a 70000 ans.

Les aventures des trois guerriers partis à la recherche du feu sonnent comme une quête mystique. Le feu est la vie. Le feu est le Saint-Graal de l'époque. Leurs aventures sont touchantes, drôles parfois (la scène de l'arbre avec le fauve). Un concentré de bonheur à l'état pur qui nous touche au plus profond de notre être.

C'est aussi une histoire de respect qui s'apprend et de comportements "humains" qui s'intégrent. Au début du film le principal personnage "prend" une de ses compagnes par dérr....à la fin du film, on passe à une copulation qui engendre une procréation. Cet aussi la naissance d'un "amour" entre deux êtres. J'admet que je donne surement beaucoup de sens aux images mais telle est ma vision des choses.

J'admire le brio de Jean-Jacques Annaud. Il sait raconter des histoires, il nous entraîne dans son sillage tel un vent violent qui balaye tout sur son passage. J'attend avec impatience chacun de ses films. Il fait parti des conteurs universels qui savent encore nous émouvoir.

Aux plus jeunes d'entre vous de découvrir cette leçon de vie.

la-guerre-du-feu.jpg
Repost 0
23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 20:54




SPIDERMAN 3


TEASER DES AFFICHES AMERICAINES
Repost 0
23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 20:34




Philippe Noiret s'est éteint cet après-midi à l'âge de 76 ans des suites d'un cancer.

C'est l'un des acteurs français que j'appréciais le plus. Du charisme, de la prestance, une présence et surtout une voix incroyable. Aujourd'hui Le septième art a perdu un Grand Monsieur.

Il restera toujours pour moi l'inspecteur rené Boirond, un sympathique ripou

Sa filmographie


Repost 0
Published by Samom - dans Nécrologie
commenter cet article
23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 19:03
Depuis le 23 novembre la trilogie du "Seigneur des Anneaux" bénéficie d'une édition encore plus complète. Elle est normalement "ultimate"

Vous pourriez me dire que c'est encore une dépense supplémentaire et que les éditeurs ne sont pas à court d'idées et que Le procédé est usé. Soit. Mais quand on aime...

Depuis que j'achète des DVD  j'ai toujours considéré que la trilogie du "Seigneur des Anneaux" était le produit le plus abouti en matière d'édition DVD. On ne plonge pas seulement dans des films, on s'immerge aussi dans tout un univers.

Précision technique pour les puristes : afin de trouver la place de mettre les deux versions du film sur un même disque sans qu'il ne souffre de défauts de compression, les commentaires audio et la piste DTS offerts du coffret collector ont été supprimés. Restent donc les deux Dolby Digital 5.1 EX, en français et en anglais (source pour ce dernier paragraphe : DVDrama)


La communauté de l'anneau







Les deux tours







Le retour du Roi



Repost 0
Published by Samom - dans DVD-Blu-Ray
commenter cet article
23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 00:46
De mes souvenirs d'enfance émergent quelques films marquants : les "Fantomas" avec Louis de Funès ou les films de cape et d'épée avec Jean Marais ( ici ). De même la saga Don Camillo a et restera toujours en bonne place dans mon panthéon cinématographique personnel.

Ces films mettent en scène un curé, joué par Fernandel, opposé au maire du village de brescello, (plaine du pô en italie) incarné par Gino Cervi. Jamais démodés, ils me ravissent encore à chaque diffusion télé ou à chaque visionnage du coffret DVD que je possède tout naturellement. Les raisons qui provoquent cette "béatitude" sont nombreuses.

Il y a d'abord le roman de Giovanni Guareschi (en V.O pour le lien) que j'ai lu il y a une quinzaine d'années. Tout y est. La succession de petites histoires touchantes, drôles ou dramatiques se retrouve dans les films. Même si c'est anachronique de dire cela, on dirait que l'auteur a opté pour un découpage cinématographique de ses histoires.

Les films en eux-mêmes sentent bon la joie de vivre, même s'ils évoquent parfois des événements dramatiques. Tout y est relativisé. Le combat acharné entre l'Eglise Catholique Romaine et le Parti Communiste Italien, qui s'est déroulé avec ferveur et haine dans l'Italie des années 1950, est ici ramené à une querelle de clochers de tous les instants entre deux hommes, deux chefs de clans qui n'hésitent pas à en venir aux mains mais qui se respectent énormément.

Le choix des interprétes concourt beaucoup à donner du relief à ces films. Qui d'autre que Fernandel aurait pu incarner un curé si humain, si réconfortant avec une telle bonhomie et une telle chaleur universelle. Gino Cervi est aussi admirable en maire/chef de parti. Ses colères, qui jalonnent les films, font de lui un homme brutal, adepte du coup de poing facile mais toujours fidèle en amitié et prêt à rendre service à chaque instant.

Les seconds rôles sont aussi extraordinnaires. Je cite à la volée : Saro UrziAlexandre Rignault ou Leda Gloria

Que c'est bon aussi de voir ou plutôt d'entendre Don Camillo parler avec Dieu (voix de Jean Debucourt dans les deux premiers films).

C'est vrai que j'ai tendance à cultiver une certaine nostalgie cinématographique. Je trouve révoltant par exemple que des oeuvres soient "actualisées" (le schpountz entre autres). Pas plus tard que lundi j'ai lu un article du "Parisien" qui annoncait une nouvelle adaptation de "l'auberge rouge " par une partie de l'équipe du Splendid, cela promet.

En bref, si vous voulez passer une soirée sympa, regardez "Don Camillo"


Les films à voir sont donc :

- le petit mode de Don Camillo






- le retour de Don Camillo






- La grande bagarre de Don Camillo






- Don Camillo Monseigneur






- Don Camillo en Russie







A cette liste il convient d'ajouter que les éditeurs du coffret DVD, sorti l'an dernier, ont eu la malheureuse idée d'inclure le film "Don Camillo et les contestataires". Fernandel commenca à tourner ce sixième volet de la saga à la fin de 1970. Mais le tournage fut interrompu suite à ses  graves ennuis de santé. Après le décès du plus célèbre comique marseillais, le tournage repris sans Gino Cervi (déclarant forfait) avec deux nouveaux acteurs (Gastone Moschin dans le rôle de Don Camillo et Lionel Stander dans le rôle de Peppone). Ce film est le seul de la saga en couleur, il y a des hippies etc... Ce sixième DVD trône toujours dans ma bibliothéque. Je ne veux pas le voir pour l'instant.

J'exclus de cette chronique le "remake" du "Petit monde de Don Camillo" fait avec Terrence Hill dans les années 80 tellement il est monstrueusement pâle. Une pure trahison de l'esprit originel.



Repost 0
Published by Samom - dans Chroniques
commenter cet article

Total Ciné

Image Hosted by ImageShack.us
 



Il y a actuellement  personnes connectées à Over-Blog dont  cinéphiles sur ce blog

 


 

 

mep01

 

small_605851.jpg

 

Musique Maestro