Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Total Ciné
  • : total ciné : un espace de liberté pour les fans de cinéma et les autres. Venez nombreux pour partager ma passion.
  • Contact

Il est l'or, mon seignor

Recherche

A la une


 

 













Capturer-copie-4.JPG

Films Cultes et Héros













 

DowntonAbbey

 

Braking-Bad-promo-saison-4

 

Eastbound-Down1

 

fringe-poster-1

 

images

 

lost1

 

tv_true_blood01.jpg


31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 18:30

Quand j'ai quelque chose en tête je ne l'ai pas ailleurs. En deux semaines j'ai acheté sur un site d'enchères bien connu les 5 films de la saga "Halloween" que je ne possédais pas. Sur ce coup là je tire un énorme coup de chapeau à Movie qui m'a fait bénéficier de ses conseils, donnés avec application et patience, et de son aide matérielle.

Gloire à lui.

J'ai donc entrepris, une fois ces 9 films réunis (je compte dans le lot le remake-préquelle de Rob Zombie), de recommencer à zéro le visionnage des films en question. Et tout de suite un fait étrange m'a sauté aux yeux. Mais j'y reviendrai.

Dans le cinéma il y a des procédés immuables. Pour créer une transition entre deux opus d'une saga (souvent d'horreur comme les Vendredi 13) il est fréquent qu'un long métrage reprenne des images de l'oeuvre précédente (de quelques secondes à plusieurs minutes) pour nous donner l'impression d'une continuité temporelle.

Cette technique est employée avec adresse et donne de bons résultats même si les deux tournages sont distants de plusieurs années.

Pour illustrer mon propos j'ai choisi de vous parler de la scène finale de "Halloween, la nuit des masques" réalisé par John Carpenter. La séquence est réintroduite dans le second opus de la saga mis en scène "officiellement" par Rick Rosenthal.

En survolant les deux extraits ci-dessous vous pourriez vous dire qu'il s'agit exactement du même passage. Mais détrompez vous il y a des différences notables.

-Dans la seconde vidéo le visage de Michael Myers (Tony Moran) reste dans l'ombre quand Laurie Strode (Jamie Lee Curtis) lui arrache son masque alors que le plan est net dans la première vidéo.

-La chute de Michael Myers est filmé selon un angle de caméra différend dans le second extrait.

-Le docteur Loomis (Donald Pleasence) observe la pelouse où est tombé Michael Myers (dont le corps a disparu) depuis le balcon dans le premier film alors qu'il la regarde depuis le seuil de la maison dans le second film.

-La musique change également de registre. Je pense que la volonté est surtout d'introduire le thème principal de second volet de la saga.

Et je ne m'étends pas sur la différence de voix française entre les deux longs métrages concernant le Docteur Loomis. Vous savez très bien que ce phénomène est récurrent dans le cinéma d'aujourd'hui. Seules les grandes stars internationales du 7ème art ont le privilège de se voir attribuée une voix française attitrée au fil des ans.

Ces détails infimes ne pénalisent pas l'intrigue mais l'amoureux de la précision que je suis est troublé.

Je n'ai pas d'explications à vous fournir. Je me dis seulement que concernant le plan supprimé du visage de Michael Myers, c'était peut être pour donner un aspect moins "humain" à "The shape" ("la forme") et l'entourer d'une aura plus mystérieuse.

Je sens que l'ami Movie
va s'en donner à coeur joie. J'ai écris ces lignes en tant que profane.

 


L'énigme de la chute de Michael Myers est résolue : la scène est retournée car il ne s'agit pas du même balcon. La preuve en images.

Comme quoi, à force d'avoir le nez dessus.

Merci Fab.



Partager cet article
Repost0

commentaires

S
<br /> <br /> merci<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> ;)<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Un des plus beaux "creusage de tête" de ton blog !!! J'avais beaucoup aimé cette petite "enquête" loll<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> c'est clair<br /> maintenant nous sommes pointilleux et scrutateurs au possible<br /> je me demande (et te le demande) si ce n'est pas "V13" qui a introduit ces fins raccors pile poil (o prend deux minutes de l'opus précédent) et on le colle au début du suivant<br /> <br /> comme ça on a pas à se demander si le film est raccord (problème de retournage ou autre) puisque on crée artificiellement une continuité de bon ton<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Je profite que tu ai remonté ton excellent article pour rebomdir sur une de tes phrases avec la méthode de transition entre deux opus et de reprendre des images ou séquence de la fin de l'un pour<br /> démarrer le suivant et que l'on se retrouve comme dans le cas présent avec un résultat imprécis au possible !!!<br /> <br /> Je pense qu'il faut aussi remettre tous ces films dans leur époque. Dans les années 70-80 la culture vidéo et "geek" n'existait quasiment pas en était à ses balbutienments. Personne ne concevait un<br /> film en se disant : dans 6 mois notre film va se retrouver en videoclub et d'ici quelques années des fous se matteront 5 ou 6 films d'affilée pour se faire la saga !!!<br /> <br /> D'ailleurs en observant maintenant celà n'arrive quasiment plus ce genre de chose où si il y a changement c'est pour une raison de développement scénaristique qu'on va s'efforcer de nous expliquer<br /> ensuite !!!<br /> <br /> A cette époque on se prenait pas autant le choux et surtout le publique était beaucoup moins chiant et exigeant !!!<br /> <br /> <br />
Répondre
S
ça en revanche je l'avais vupour le reste il est vrai que c'est vrai que movie m'a ouvert les yeuxça craint le raccord de cette cascade
Répondre

Total Ciné

Image Hosted by ImageShack.us
 



Il y a actuellement  personnes connectées à Over-Blog dont  cinéphiles sur ce blog

 


 

 

mep01

 

small_605851.jpg

 

Musique Maestro