Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Total Ciné
  • Total Ciné
  • : total ciné : un espace de liberté pour les fans de cinéma et les autres. Venez nombreux pour partager ma passion.
  • Contact

Il est l'or, mon seignor

Recherche

A la une


 

 













Capturer-copie-4.JPG

Films Cultes et Héros













 

DowntonAbbey

 

Braking-Bad-promo-saison-4

 

Eastbound-Down1

 

fringe-poster-1

 

images

 

lost1

 

tv_true_blood01.jpg


11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 16:09
d--tention-secr--te.jpg
Est ce qu'un Etat peut tout se permettre pour lutter contre le terrorisme ?

C'est la question qui est au centre de "Détention secrète", film que j'ai eu la chance de voir aujourd'hui.

Quand le 7ème art se veut polémiste et dénonciateur, il en devient encore plus grand.

Le long métrage réalisé par Gavin Hood ("Mon nom est tsotsi") met en lumière une effroyable pratique : n'importe quel citoyen soupçonné de terrorisme par les agences gouvernementales américaines (avec en tête de liste la surpuissante CIA) peut être détenu illégalement n'importe où dans le monde et privé de ses droits élémentaires (dont la possibilité d'être jugé de manière juste et contradictoire).

Ce système appelé "Extraordinary Rendition" existerait depuis l'administration Clinton. Je dis "existerait" car ces pratiques sont bien évidemment niées par les personnes concernées.

Dans le film un ingénieur chimiste d'origine égyptienne, possédant la carte verte, mariée à une américaine et père d'un jeune garçon, subit de plein fouet les affres de ce système. La raison : il a reçu des appels sur son téléphone portable provenant d'un terroriste patenté. On apprendra par la suite que ce téléphone lui a été donné par son oncle égyptien (qui lui-même l'a récupéré comme produit usagé et le terroriste ignorait que l'appareil avait changé de mains...)

L'homme est emmené dans le plus secret dans un pays d'Afrique du Nord (sans plus de précisions) pour y être interrogé. Pendant sa détention, il connaît les pires exactions et humiliations. Des agents locaux de la police le torturent avec l'aval de la CIA.

C'est justement dans ce pays que s'est produit un attentat qui a fait des dizaines de morts dont un agent de la CIA. Côté américain l'enquête sur place est menée par son remplaçant, un jeune homme inexpérimenté et qui découvre avec horreur ces pratiques peu morales.

Pendant ce temps là aux États-Unis, l'épouse de ce chimiste détenu secrètement se bat contre un mur de silence...

J'essaye toujours de vous brosser l'histoire sans trop vous en révéler. Ici la tâche est encore plus compliquée car il y a une subtilité "temporelle" dans le déroulement de ces intrigues. Ce procédé qui n'a rien d'artificiel offre aux spectateurs un dénouement grandiose. Si je vous révélais le pot-aux-roses, je vous gâcherai votre plaisir et telle n'est pas mon intention.

"Détention secrète" comme je viens de vous le dire est un long métrage très bien construit. Les histoires se croisent et le manque de repères temporels n'est pas préjudiciable au rendu. Au moment où le film se conclut, on reste sans voix car la précision et la justesse du propos font de l'ensemble une oeuvre percutante, équilibrée et qui tient la route.

Il n'y a pas un excès de sentimentalisme ou de pathos qui viennent court-circuiter ou atténuer le propos du film. L'émotion est par moment au rendez-vous mais elle sert le fond.

Le film ne verse pas dans le manichéisme stupide : il n'y a pas d'un côté les méchants terroristes musulmans et les gentils sauveurs américains. Les situations sont tout en contrastes. De véritables nuances existent et chaque personnage a de la profondeur.

Le seul élément qui pêche est que ce film pose certaines questions mais n'apporte pas forcément de réponses. Le long métrage dénonce d'infâmes pratiques mais ne va pas plus loin. A la sortie de la salle ma première réflexion (avant le "qu'est ce que je mange ?") : "oui...et maintenant".

J'ai trouvé que la réalisation était énergique. Les différents "temps" de l'intrigue s'enchainent de manière naturelle. Les changements de rythme, la montée du suspense traduisent une réelle maitrise du sujet.

Le choix des acteurs a été très judicieux : Reese Witherspoon campe une épouse combattive et déterminée. Jake Gyllenhaal compose de manière juste un jeune agent de la CIA sûr de lui au départ mais rapidement déboussolé. Meryl Streep, quant à elle, éblouit l'écran par son cynisme et sa mauvaise foi. Une composition grandiose et pétrifiante.

Sur le fond, "Détention secrète" est un coup de griffe supplémentaire porté à celles et ceux qui pensent que la Sureté Nationale n'a pas de prix et qu'elle excuse toutes les pratiques. Il est évident que la lutte contre le terrorisme est un enjeu majeur qu'il faut mener avec la plus ferme des énergies. Le problème est de savoir quels sont les moyens qui doivent être employés.

Sur la forme, c'est un long métrage qui met en lumière des pratiques barbares et décadentes mais qui ne dit pas comment un pays, en l'occurrence les Etats-Unis, doit ou devrait lutter contre le terrorisme.

Que faut-il opposer à la barbarie des uns ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Samom - dans à l'affiche
commenter cet article

commentaires

samom 13/01/2008 11:41

OOps je suis gênétu me fais trop d'honneurs.... merci à toi tout de même

Thib 13/01/2008 11:26

Salut. Comme toujours, article très interessant, bien structuré. J'ai mis ce film dans ma liste des films à voir en 2008. Le ou plutôt les sujet traités me plaisent beaucoup, en plus ils servent à dénoncer le systme de sureté américaine. Le cinéma américain n'a pas peur de déranger au contraire du cinéma français qui lui, a du mal avec l'histoire de la France je trouve. Thib.

Total Ciné

Image Hosted by ImageShack.us
 



Il y a actuellement  personnes connectées à Over-Blog dont  cinéphiles sur ce blog

 


 

 

mep01

 

small_605851.jpg

 

Musique Maestro