Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Total Ciné
  • Total Ciné
  • : total ciné : un espace de liberté pour les fans de cinéma et les autres. Venez nombreux pour partager ma passion.
  • Contact

Il est l'or, mon seignor

Recherche

A la une


 

 













Capturer-copie-4.JPG

Films Cultes et Héros













 

DowntonAbbey

 

Braking-Bad-promo-saison-4

 

Eastbound-Down1

 

fringe-poster-1

 

images

 

lost1

 

tv_true_blood01.jpg


7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 17:40
avp2.jpg

Je n'aime pas trop allez dans le sens du courant ou tirez sur une ambulance mais parfois cela fait du bien quand c'est justifié. 

Et dire qu'il a fallut que j'atteigne l'âge de 37 ans pour que dans un même film je vois des ados attardés, une blonde siliconée et des Aliens. Brigue.

J'ai donc vu aujourd'hui "Aliens vs Predator : Requiem". Je suis sorti de la salle passablement circonspect. Très même en fait.

Dire que je suis un fan de la saga "Alien" c'est peu dire. Il ne se passe pas une année sans je visionne à nouveau les quatre longs métrages. Même l'opus signé Jean-Pïerre Jeunet, accablé par certaines critiques assez dures, a mes faveurs. Je trouve également que le premier "Predator" est un excellent film. Je me suis donc rendu ce matin dans mon cinéma favori le coeur léger.

90 minutes plus tard il était bien lourd.

Le plus gros défaut de ce long métrage est son manque de cohérence. Ou les producteurs et les réalisateurs désiraient faire un film de science-fiction et d'horreur ou ils souhaitaient mettre en scène la vie de jeunes dans une ville d'un trou perdu en amérique. Mais surtout pas les deux en même temps.

Car à certains moments je se serais cru en plein soap télévisé : l'adolescent rebelle (et quel rebelle !), un frère ex-taulard, une blonde siliconée, une bande de jeunes gars très stupides, une mère de famille militaire (Rambo dort tranquille, elle veille). La totale. Ah oui j'oubliais le shérif qui se fait dessus à la moindre décision à prendre. Et une intrigue à vous couper le souffle (qui sort avec qui).

Et les Aliens dans tout cela ? et le Predator ?

C'est l'autre volet du film. Des créatures hideuses, du sang, des morts, de la pagaille.

C'est ce mélange des genres qui tue le film. Moi je voulais une histoire entièrement SF. Le reste ne m'intéresse pas.

Et que dire de la scène finale (je spoile tant pis). J'ai cru revenir au bon temps de X-files : les militaires, une mystérieuse femme (qui est-elle ? appartient-elle à une agence gouvernementale secrète ? suite au prochain épisode)

Il y a aussi des choix surprenants et franchement débiles : la naissance du Predalien est expédiée en un éclair, la visite sur la planète des Predators est réduite à sa portion congrue (alors qu'il y avait une chose très intéressante à développer surtout que le visuel est excellent). Les sauts dans le temps sont monstrueux. Il se passe à peine dix secondes entre la découverte du corps du shérif adjoint dans la forêt et la présence du corps de ce dernier sur la table d'autopsie.

Et dire que les réalisateurs ont passé plus de temps à mettre en scène (ca j'ai eu du mal à l'écrire) une histoire de livraison de pizza qui n'a ni queue ni tête.

Les dialogues sont affligeants. J'ai même faillit rire quand le shérif déclare à la femme du chasseur disparu (sous-titres de la VO) : "rentre chez toi te reposer, on a besoin de ta force" (si en plus ils nous rajoutent une histoire de Skywalker, on est pas couchés)

Le "jeu" d'acteur fait peine à voir. Les caractères des personnages sont à peine brossés. Le seul moment de gloire de ma jolie blonde siliconée (3ème édition) est quand elle se fait trucider de manière spectaculaire (à défaut d'être originale) et rapide. Suprême bonheur : aucun mot ne sort de sa bouche.

Heureusement qu'il y a quand même des éléments positifs. Les combats entre les Aliens et le Predator ou entre ce dernier et le Predalien sont très bien faits. Les scènes dans les égouts ou à l'hôpital valent le détour.

Les effets gore (ponte des oeufs d'Alien entre autres) sont classiques mais toujours aussi efficaces.

Et la "Star" du film demeure le Predator. Son côté chasseur solitaire est une des seules réussites du film. Les scènes où il apparait sont les meilleurs moments du long métrage. Inversement je trouve que le Predalien manque d'aboutissement ou d'identité propre.

Chères lectrices ou chers lecteurs : attendez la sortie du DVD ou un passage sur une chaine payante, c'est amplement suffisant.

Comme mes petits camarades du net je souscrit à l'idée d'un retour aux sources de l'une de nos bestioles favorites. Un nouvel "Alien" par exemple. Ce bain de jouvence est souhaitable (et souhaité je pense). Comme je le disais plus haut, les quelques instants passés sur la planète des Predators sont très agréables visuellement. Il y a là peut-être une veine à creuser.

Car en définitive, les seules victimes ce matin de ce carnage ne furent ni les Aliens, ni le Predator, ni les humains mais bien les spectateurs présents dans la salle.

Mais je compte bien sur la compétence (ou l'incompétence) de certains décideurs à Hollywood pour nous pondre quelque chose d'encore plus improbable la prochaine fois.

J'hésite entre "Aliens vs Predator chez les nudistes" ou "Aliens vs Predator font du ski".

Allez messieurs : étonnez nous.

Partager cet article

Repost 0
Published by Samom - dans à l'affiche
commenter cet article

commentaires

Vance 12/01/2008 16:54

Salut.Beau travail Samom, une critique bien écrite en plus, ça fait plaisir.Comme toi, Predator et la saga Alien (surtout l'opus de Cameron) font partie de mes films préférés, le film de McTiernan étant un vrai petit bijou d'efficacité. Dire que le 1er AVP avait été une horrible déconvenue serait très en-dessous de la vérité. Pourtant, j'ai décidé d'aller voir le second (je me suis débrouillé pour ne pas payer mes places trop cher) et en suis ressorti un poil plus satisfait. Pas parce que le film est une réussite, mais parce que, comparé à la bouse infecte qu'était AVP, il y avait au moins une tentative de respecter les codes du genre. Certes, ça tend vers le slasher movie de base, mais au moins c'est cohérent. Les aliens sont un peu trop systématisés mais sont redoutables, le predator est remarquable. J'ai adoré pouvoir réentendre leurs bruitages originaux et les thèmes musicaux associés. En revanche, si j'ai aimé le fait qu'on y zigouille un peu tout le monde (même les gosses et les femmes enceintes), j'ai été déçu par les combats qui manquent franchement de lisibilité - ça ne sert à rien de faire des montages rapides et de bouger sa caméra, c'était déjà l'un des défauts de Batman begins.Bref, la tentative était au moins acceptable et honnête. Après, on est très loin de la portée des Alien ou d la virtuosité de Predator.Bon courage pour la suite, je repasserai sans doute te lire.

Vance 12/01/2008 16:54

Salut.Beau travail Samom, une critique bien écrite en plus, ça fait plaisir.Comme toi, Predator et la saga Alien (surtout l'opus de Cameron) font partie de mes films préférés, le film de McTiernan étant un vrai petit bijou d'efficacité. Dire que le 1er AVP avait été une horrible déconvenue serait très en-dessous de la vérité. Pourtant, j'ai décidé d'aller voir le second (je me suis débrouillé pour ne pas payer mes places trop cher) et en suis ressorti un poil plus satisfait. Pas parce que le film est une réussite, mais parce que, comparé à la bouse infecte qu'était AVP, il y avait au moins une tentative de respecter les codes du genre. Certes, ça tend vers le slasher movie de base, mais au moins c'est cohérent. Les aliens sont un peu trop systématisés mais sont redoutables, le predator est remarquable. J'ai adoré pouvoir réentendre leurs bruitages originaux et les thèmes musicaux associés. En revanche, si j'ai aimé le fait qu'on y zigouille un peu tout le monde (même les gosses et les femmes enceintes), j'ai été déçu par les combats qui manquent franchement de lisibilité - ça ne sert à rien de faire des montages rapides et de bouger sa caméra, c'était déjà l'un des défauts de Batman begins.Bref, la tentative était au moins acceptable et honnête. Après, on est très loin de la portée des Alien ou d la virtuosité de Predator.Bon courage pour la suite, je repasserai sans doute te lire.

cedric 11/01/2008 01:45

"il y a là peut etre une veine a creuser"moi je dirais plutot :et si on les laissait tranquille nos monstres cultes des années 80 et 90?..apres tout guy roux a bien arreté lui.

Thib 09/01/2008 21:05

Salut, tout comme toi, je suis un admirateur d'Alien et du premier Prédator. Quand le premier Alien versus Prédator est sorti, je me suis dis qu'il s'agissait d'un scandale et j'avais bien raison. Donc, tu peux imaginer ma réaction quand j'ai su qu'un 2ème volet allait voir le jour. Ton article me renforce dans l'idée qu'il m'est impossible d'aller voir une horreur pareille. Thib.

odicele 09/01/2008 20:37

Mission accomplie de mon côté et le lien marche je viens de le tester!A bientôt

Total Ciné

Image Hosted by ImageShack.us
 



Il y a actuellement  personnes connectées à Over-Blog dont  cinéphiles sur ce blog

 


 

 

mep01

 

small_605851.jpg

 

Musique Maestro